Accéder au contenu principal

C'est tout vu !

On verra bien... Pourquoi ?
Parce qu'il est bien certain qu'on ne nous attend pas, ni libraires ni lecteurs et qu'un éditeur de plus et quelques livres supplémentaires ne changeront pas la face du monde...
Parce qu'à chaque fois que nous évoquons ce projet, nous finissons par conclure de cette manière un brin irresponsable...
Et puis, enfin, parce que telle était la devise du grand Gus Bofa, dont l'ex-libris faisait joyeusement quitter ses rails au petit train que nous voudrions rester : modeste et libre.
On verra bien... Comment ?
Comme on pourra, au rythme où nous pourrons, avec peu de moyens, peu de temps, peu de connaissances mais du mieux que nous pourrons car nous savons ce que nous aimons et, plus encore, ce que nous n'aimons pas.
Pas de programme encore bien défini, cependant, ni ligne éditoriale, ni format, ni charte graphique. Tout est possible et si, dans un premier temps, nous nous auto-éditerons, ce n'est pas par forfanterie, c'est avant tout pour essuyer les plâtres.
Notre premier projet sera donc un livre de dOg, issu de son blog, dont quelques extraits ont été publiés dans Le matricule des anges en 2011-2012. Plus de détails sur ici même très très bientôt...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Nouveauté 2017

Disponible au 1er avril !

Pigault-Lebrun fut certainement l'un des auteurs les plus populaires du début du 19e siècle, vedette incontestée des cabinets de lecture et véritable trait d'union entre la littérature du 18e siècle (voltairienne en diable, son œuvre se nourrit en outre de la lecture de Diderot, de l'abbé Prévost, de Fielding...) et le roman populaire du 19e, dont les plus grands auteurs, de Dumas à Paul de Kock et Ponson du Terrail, ont reconnu leur dette envers un auteur dont la verve facétieuse et la gaieté ne fut jamais tarie par une jeunesse pleine d'aléas (il fut marchand, soldat, comédien..., enleva un certain nombre de jeunes filles, fut embastillé deux fois sur ordre de son propre père avant que celui-ci ne finisse par le faire rayer des registres de l'Etat-civil !) Publié en 1796, L'enfant du Carnaval est son premier roman et conte par le menu les aventures du bien nommé Happy, enfant naturel né de la rencontre inopinée d'un…

Nouveauté 2018

dOg 2
de Lionel BUSSIÈRE


Né en 1970, Lionel Bussière creuse son trou dans la blogosphère depuis une douzaine d'années sous le pseudonyme de dOg. Possédé par l'esprit du diariste et doué d'une faculté d'étonnement peu commune, ce clébard n'a vraiment rien du toutou ni du cabot. Tout, plutôt, d'un brave bâtard juste assez philosophe pour ne rien perdre de l'affolante poésie du mouton ou pour se montrer doucement jaloux d'une plante verte.
Extraits :
"Quelque part, ça me rassurerait, si en additionnant des zéros à l'infini, on finissait par arriver quand même à un petit quelque chose."

"Je suis si peu vigilant que j'aurais eu bien meilleur usage, à la cime de mes peut­-être, d'un accent circonspect."

188 pages, 17 €
ISBN 978-2-9544657-7-7
Parution Avril 2018

Livre Paris

On verra bien sera présent à Livre Paris, sur le stand d'Ecla, l'agence régionale du livre de Nouvelle Aquitaine